« Cela fait 2 ans en octobre que je suis arrivé chez Tibco »

Rencontre avec Francisco Martinez, qui après un parcours sportif, occupe désormais le poste de technicien Helpdesk chez Tibco.

 Un début de carrière sportif

TS_Francisco_Martinez N&BA 14 ans seulement, Francisco débute son apprentissage de jockey à l’école des Courses Hippiques de Gouvieux, près de Chantilly.

« C’était dur, il fallait monter 5 heures par jour, peu importe la météo, mais ça m’a permis de voyager et d’apprendre l’anglais. »

En effet, son métier de jockey emmène Francisco à multiplier les expériences à l’international : il travaille 5 ans en Angleterre, puis en Arabie Saoudite et en Espagne.

« J’ai travaillé jusqu’en 2001 dans le monde des chevaux. » Suite à plusieurs accidents, Francisco a cependant été amené à se reconvertir.

 Une reconversion vers le secteur informatique

Après avoir cherché une formation susceptible de lui plaire, Francisco se tourne vers une formation de 18 mois soutenue par la Cotorep, orientée vers l’informatique.

« Durant cette formation j’ai fait un stage à Air France qui m’a permis par la suite de travailler pendant 8 ans à Air France comme sous-traitant informatique à Roissy. »

Pour des raisons personnelles, Francisco décide par la suite de s’installer dans la région nantaise. Après quelques missions d’intérim, il décroche en octobre 2014 un poste de Technicien Helpdesk chez Tibco. Son expérience à l’international dans le monde du cheval lui a permis de devenir bilingue, une nécessité requise afin d’obtenir ce poste de technicien sur un pôle dédié à un client.

Technicien HelpDesk : des journées bien remplies …

L’équipe de Francisco reçoit entre 3000 et 4000 sollicitations mensuelles, par mails et appels téléphoniques, de la part de ce client.

« Cela peut être du reset de mot de passe, des installations de logiciels, une panne sur une machine, … »

Francisco traite essentiellement les incidents et demandes par mails, au fil de l’eau. « En moyenne, j’ai entre 50 et 100 mails à traiter par jour »

Quand cela concerne un incident, il doit traiter le problème en 15 minutes. S’il ne peut le traiter à distance, il le redirige vers un technicien sur site ou à un service spécifique.

 … facilitées par l’ambiance de travail chez Tibco

Pour résoudre un incident, Francisco a accès à une base de connaissances, mais il peut également demander de l’aide aux autres techniciens de son équipe.

« C’est un véritable travail d’équipe, l’ambiance chez Tibco je n’ai jamais vu ça ailleurs »

Francisco apprécie cette bonne cohésion et la facilité de communication avec la hiérarchie. Il reconnaît également une véritable volonté de prendre soin des collaborateurs chez Tibco, et d’aménager au mieux leur temps de travail.

Cette bonne ambiance et ce bien-être au travail sont un réel avantage selon Francisco.

« Venir travailler avec le sourire, ça nous aide à garder notre calme avec les utilisateurs. »

En effet rester correct avec les clients qui peuvent être en situation de stress, est une qualité primordiale pour exercer le métier de technicien helpdesk.

Encore une fois, Francisco peut compter sur son expérience de jockey pour lui avoir apporter le calme nécessaire.

« Je pense que ça m’a aidé à gérer mon stress, à cheval on ne peut pas être stressé, sinon le cheval va le ressentir. »

Francisco évoque également la notion de responsabilité que sa carrière équestre lui a enseignée.

« Chez Tibco, on a une responsabilité vis-à-vis du client, et quand tu montes un cheval de course qui coûte 10 millions c’est pareil, tu as des responsabilités. »

Et l’esprit Tibco ?

Pour Francisco, Tibco est une grande famille. Les barrières entre les responsables hiérarchiques et les autres collaborateurs ne se ressentent pas, ils sont accessibles et abordables.

« Il font tout pour les employés, tu ne vois pas ça partout »