Depuis le début de l’année, enthousiasme et fierté animent tout particulièrement les Tib’s. La raison ? Les bons chiffres, réalisés par l’entreprise.

Le 31 décembre 2017, le groupe de services numériques a clos son exercice comptable sur un CA de 115 M€ (contre 107 M€ l’an passé). Il signe ainsi une année record, dépassant celui établi en 2008 avec 114 M€ de CA. Mieux, Tibco rompt avec les exercices précédents qui avoisinaient la barre des 110 M€ sans toutefois la passer.

« Cet exercice nous permet de briser le plafond de verre !, se réjouit Frédéric Roulleau, dirigeant de Tibco services et Tibco télécoms. Et ce, même si la stabilité apparente du chiffre d’affaires jusqu’alors recouvrait une situation contrastée. Depuis 5 ans déjà, Tibco connaît une forte croissance sur la partie France, masquée par le retrait de l’international. »

Couplé avec d’autres indicateurs au « vert » – un résultat net de 4,4 M€, un très faible endettement et une solide trésorerie -, ce chiffre d’affaires record reflète la bonne santé du groupe.

Approche marché : une voie fructueuse

Ce tonus, et cette capacité à réaliser une telle enjambée, résultent notamment du choix de l’ESN de structurer l’activité en mode marché.

Pour apporter à ses clients les solutions les plus pertinentes, Tibco s’est organisé en 9 marchés (banque, assurances, industrie, retail, services, santé, secteur public, opérateurs, industrie), autour desquels se déploient des offres de prestation de services adaptées. Du commercial au consultant jusqu’au centre de services dédié, en passant par le responsable opérationnel, toute une chaîne d’experts Tibco maîtrise ainsi les problématiques spécifiques à chaque marché.

Suscitant l’engouement de ses clients et des Tib’s, cette organisation fertile permet à Tibco de se projeter vers l’avant. Et d’afficher un cap à 150 M€ pour les années à venir.

Faire mieux avant de faire plus

Le « toujours plus », toutefois, n’est pas le leitmotiv de Tibco. Si la réalisation des objectifs de croissance passe par une augmentation du nombre de clients, dans chacun des 9 marchés, elle demande surtout d’injecter du « mieux » :

1) Via la conception d’offres éco-responsables :

« Pour accompagner le monde dans sa transformation des modèles économiques et sociaux, nous allons apprendre à faire mieux en explorant toujours plus loin la démarche RSE vers l’économie bleue par exemple », commente Frédéric Roulleau.

2) Faire mieux vivre la transformation digitale :

« Fil rouge de nos engagements, notre devise « Bien vivre le numérique » consiste à faire vivre à nos clients une expérience humaine plaisante. Car nos prestations ne visent pas seulement à prendre soin des technologies mais bien aussi de celles et ceux, qui les utilisent… »

 3) A travers le bien vivre apporté aux Tib’s :

« Nous voulons continuer à transformer l’entreprise vers une entreprise, qui place au centre l’éthique, la relation à l’environnement, la bienveillance humaine, la tolérance des spécificités intergénérationnelles, le bien-vivre ensemble… Ainsi chaque Tib’s contribuera, à travers son épanouissement personnel, à ce que le collectif grandisse de façon harmonieuse et sereine. »

 Une voie sur laquelle le groupe Tibco est déjà activement engagé, comme en témoigne sa place depuis plusieurs années parmi le top des meilleurs employeurs du numérique en France (source : 9ième place, Capital, février 2018).   

Un regard confiant sur l’avenir

Cultivant cet élan, Tibco et les Tib’s vont continuer à développer leurs expertises et savoir-faire de mise en œuvre dans un contexte porteur. La transformation des technologies continue de s’accélérer avec, pour les mois à venir, de nouveaux enjeux sur différents segments : la 5G, l’IoT et le haut débit ; la cybersécurité ; les objets connectés spécifiques (MDOC*) à la segmentation marché et enfin, l’évolution des réseaux d’entreprise (wifi, lifi).

Ces évolutions technologiques sont porteuses de services de projets, d’exploitation et de maintenance afin d’accompagner les clients dans le temps. L’intelligence artificielle contribuera aussi à faire mieux dans les prestations quotidiennes des Tib’s.

« Notre regard sur l’avenir est très optimiste du point de vue du développement de Tibco, au regard de l’adoption en France des nouvelles technologies et des usages par le monde professionnel et par notre capacité à transformer notre entreprise de manière innovante », précise le dirigeant.

A l’horizon toutefois, une zone de vigilance. Face aux forts besoins de recrutement dans le secteur numérique, le rythme de formation des talents n’est, pour l’instant, pas à niveau dans certains métiers. D’où des tensions à venir à différents niveaux…

Dans un esprit d’anticipation, Tibco a donc lancé en 2017 sa propre Tib’s Academy pour former techniciens, ingénieurs, commerciaux, consultants… avec un axe particulièrement fort sur les savoir-être.