Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une météo estivale avec ses vents faibles (et son grand soleil) n’est pas ce que préfèrent les skippers. Loïc ne déroge pas à la règle : « Le problème du petit temps c’est que c’est que c’est source de pièges. Il y a des risques de tomber dans des zones sans vent. Les prévisions sont peu fiables, la stratégie peut vite devenir aléatoire. L’objectif est d‘essayer de rester dans le premier wagon. »

 

 

Le début et la fin de ce parcours de 700 milles entre La Trinité-sur-mer et Cherbourg devraient se jouer dans ces brises faibles et instables de 5 à 10 nœuds de vent. Mais, au passage du phare du Fastnet, en mer d’Irlande, un petit passage dépressionnaire pourrait générer jusqu’à 25 nœuds de vent : « Ce petit passage venté ne durera pas longtemps, mais c’est une très bonne chose, car je n’ai pas encore eu l’occasion de naviguer dans la brise avec ce bateau. Ce sera une belle occasion d’apprendre encore et de continuer à découvrir le Class40. C’est mon objectif premier sur cette course de toute façon », détaille Loïc.

Le coup d’envoi de la Dhream Cup – Destination Cotentin sera donné ce lundi à 15h en baie de Quiberon. Les premiers Class40 sont attendus à Cherbourg vendredi.

 

Course à suivre ici : https://goo.gl/ADXJSu