Après des années de progression constante de son chiffre d’affaires, Tibco, prestataire de services français depuis bientôt 30 ans sur les marchés télécoms et informatique, a focalisé ses efforts en 2012 sur la rentabilité. Une stratégie gagnante qui lui permet d’afficher aujourd’hui un résultat d’exploitation de 4 millions d’euros, en progression de 7 % par rapport à 2011.

La situation du groupe Tibco au terme de l’exercice 2011-2012

Au 30 juin 2012, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Tibco s’élève à 97 millions d’euros pour une marge opérationnelle de 3,8 millions d’euros, en hausse de 40 %. Sur l’exercice 2011-2012, nous avons focalisé nos efforts sur la rentabilité. Les principaux indicateurs financiers dévoilent une bonne année : le résultat d’exploitation s’élève à 4 millions d’euros en progression de + 7 % et la trésorerie franchit la barre des 20 millions d’euros.

Les raisons de cette performance financière

Nos méthodes de gouvernance et nos systèmes décisionnels sont des atouts importants pour nos équipes. Par ailleurs, au-delà de sa valeur intrinsèque dans le développement de la satisfaction de nos clients, le bon niveau de qualité de nos prestations, associé à notre performance commerciale, nous a permis une meilleure fidélisation de nos clients. Notre politique de fluidification de nos processus, décidée il y a deux ans maintenant, a également contribué à ces résultats. Nous avons gagné en agilité tant dans nos relations business que dans notre gestion.

Enfin, axe stratégique pour le groupe, nous avons mis en œuvre des innovations rationnelles au service des intérêts de nos clients PME, middle market, grands comptes et télécoms & industries stratégiques. Nous avons notamment fait évoluer notre offre de services autour du cycle de vie des services numériques. Conseil, intégration-déploiement et services managés forment les trois piliers de notre proposition de valeur autour des préoccupations majeures de nos clients à savoir le business, les utilisateurs et les infrastructures.

Les faits marquants de l’année 2012

Notre stratégie offensive en termes de croissance externe a abouti en mars dernier au rachat de la société de services Capaciti, spécialisée dans le conseil, l’ingénierie et le support des infrastructures systèmes. L’exercice 2012 a également été marqué par la reconduction, pour plusieurs années, de nombreux contrats majeurs d’infogérance et d’exploitation de réseaux dont un dans la région nord-est.

Ces renouvellements significatifs pour Tibco confirment la confiance accordée à nos équipes par de grands groupes nationaux et internationaux et soulignent notre excellente image auprès de nos clients en termes de qualité de prestations et de sens du service. Dans ce sens il est également à noter que Fin 2012 Tibco a été retenu par SFR pour assurer production de son réseau de transmission. Pour ce faire, Tibco s’appuie sur son Centre de Services basé à Lyon, qui réalise déjà l’administration du cœur de Réseau de SFR.

2013

L’année 2013 démarre par la finalisation de la fusion des activités infrastructures IT du groupe au sein de Tibco services. Ainsi depuis le 1er février 2013, Tibco services délivre les prestations de conseil, d’intégration déploiement et de services managés autour des infrastructures IT aux clients du groupe quelle que soit leur taille. Les prestations de services sur les infrastructures télécoms et les environnements multi techniques sont réalisées en France par Tibco télécoms.

CAP 2017, la vision stratégique du groupe à l’horizon 2017

Cap 2017 a pour ambition de nous positionner parmi les trois meilleurs infogéreurs de proximité français et de conforter notre place de major au service des télécoms d’ici 2017.

Ce plan stratégique a pour objectif notre pérennité sur nos marchés adossée à une croissance profitable. En interne, l’application de notre stratégie permettra de rendre meilleure encore la collaboration et l’échange au sein du groupe. Cap 2017 a bien entendu une forte orientation clients où l’innovation et notre valeur ajoutée viennent servir leurs intérêts business. Enfin, le groupe étudie toute opportunité de croissance externe sur les marchés informatique et télécoms sur l’année à venir.