Tibco, c’est 700 véhicules, 21 Millions de kilomètres par an, et 1,5 Millions de litres de gazole…

Ces chiffres, en plus de représenter un coût et un impact environnemental importants, sont aussi porteurs de risques : Tibco a eu à déplorer par le passé quelques accidents, parfois très graves.

Face à cela, comme tout citoyen informé et responsable, notre entreprise, qui se veut respectueuse des hommes et de leur environnement, se doit d’agir.

Or, l’activité de Tibco suppose aujourd’hui de nombreux déplacements qui se font essentiellement à l’aide de véhicules particuliers, fourgonnettes ou utilitaires.

L’énergie la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas.

Remplacer chaque fois que possible ces véhicules par des hybrides ou des électriques est un premier pas. (pour en savoir plus lisez l’article « Tibco présente Powertib’s ») Mais sans vision d’ensemble, et si l’on ne touche à rien d’autre, cela ne suffira pas : l’énergie la moins polluante, c’est celle qu’on ne consomme pas.

Chacun peut (et devrait…) agir à son niveau, et l’entreprise a bien entendu une responsabilité… proportionnelle à son empreinte carbone !

Revoir nos modes de management et de production, changer nos comportements individuels et collectifs pour réduire notre empreinte carbone : voilà nos ambitions pour les prochaines années. C’est un grand projet de transformation, qui nécessite l’adhésion et la participation de tous.

Jouer pour participer à la transformation…

C’est ici qu’arrive le projet Coccitib’s.

Chez Tibco, on ne fait rien comme les autres. Pour motiver, bouger les comportements, inventer des stratégies gagnantes, rien de mieux que le jeu ! Alors nous avons construit le projet Coccitib’s autour d’une application ludique, déployée sur le Smartphone de chaque Tib’s conducteur : la solution Waykonect.

L’application analyse les paramètres des véhicules (accélérations, vitesse, freinages, virages) et organise un challenge permanent sur deux tableaux : la sécurité routière et l’éco-conduite. Chaque conducteur peut voir ses progrès, se mesurer à ses pairs, et s’améliorer grâce aux commentaires et conseils qui s’affichent sur son smartphone. Chacun dispose ainsi d’un « coach personnel » attentif, bienveillant et non punitif !

Fluidifier et optimiser

Et ce n’est pas tout : la solution permet aussi le positionnement en temps réel des véhicules, et garde trace (pendant 2 mois) des trajets parcourus (sauf trajets privés) : en analysant ces données a posteriori, et en les croisant avec nos autres données de production, nous allons imaginer d’autres façons de nous déplacer : réduire les distances, passer moins de temps sur la route, donc diminuer le risque, la fatigue  et l’empreinte carbone, utiliser à tout moment le véhicule exactement adapté au besoin, informer nos clients en temps réel, faciliter les interactions entre les Tib’s sur le terrain et dans les centres de service, etc…

 

Infographie de Coccitib's

Un changement qui s’inscrit dans la durée

Nous savons cependant qu’on ne balaiera pas des années d’addiction pétrolière d’un clic de souris… Il y faudra du temps, de la patience, de la constance, de l’exemplarité, de la modestie aussi…

Une première expérimentation a eu lieu en 2018, sur un petit groupe pilote. Elle nous a permis de nous fixer les idées sur les contours et les objectifs du projet, et de choisir l’application qui nous paraissait la plus apte à y répondre.

Nous avons pu aussi pointer quelques risques : l’effet feu de paille, tout d’abord (un « jouet » peut lasser très vite…) et aussi un risque d’utilisation abusive des données de positionnement (nous y reviendrons…).

C’est pourquoi, avant un déploiement sur l’ensemble du parc, nous avons décidé, au printemps 2019, d’élargir l’expérimentation à 50 Tib’s conducteurs.

Ces conducteurs, tous volontaires et répartis sur la France entière, ont reçu l’application WayKonect et participent au challenge. Il leur est demandé de jouer avec l’application, et de nous faire part au jour le jour de toutes leurs remarques, leurs critiques, leurs suggestions… et aussi leurs progrès !

Pendant ce temps, les données collectées sont analysées sous tous les angles possibles, afin d’alimenter la réflexion sur la transformation de nos modes de production. Nous allons aussi en tirer parti pour imaginer d’autres formes de « challenges », plus personnalisés, et ainsi maintenir la motivation des conducteurs dans la durée.

A l’issue de cette phase expérimentale, les conducteurs volontaires et les autres parties prenantes du projet participeront à un atelier (Tib’s On air), où chacun pourra relater son expérience personnelle et ainsi influencer la suite du projet.

Transparence et confiance

Vous l’aurez deviné : en voulant changer notre rapport à l’automobile, fut-elle un véhicule de service à usage professionnel, nous touchons à l’un des aspects les plus structurants de notre société. Nous voyons aussi que la traçabilité des déplacements, même limitée aux déplacements professionnels, peut soulever des inquiétudes, et cela alors même que Google et d’autres en font autant… de façon bien plus intrusive !

Aussi, nous avons fait le pari d’une transparence totale sur les objectifs et les modalités du projet. Nous ne cherchons pas à convaincre. Nous voulons que les Tib’s constatent par eux-mêmes la sincérité de la démarche.

Tout peut être entendu. Les objections, s’il y en a, doivent s’exprimer sans tabou ni autocensure. C’est de cette façon que nous aplanirons les difficultés, sans drames ni polémiques inutiles. C’est aussi pour cette raison que notre DPO (protection des données personnelles) et les CSE sont parties prenantes du projet, au même titre que la direction.

Tout autour de nous le montre : nous sommes à un tournant de notre civilisation. Des changements profonds sont à l’œuvre et vont s’intensifier.

Nous faisons le pari que nos Tib’s y sont prêts et feront leur part

Suivez-nous !

Un groupe Yammer a été créé pour capter en temps réel les réactions des Coccitib’s.

Vous voulez voir ? c’est ici. [lien réservé aux Tib’s]